Le télétravail à la DGFIP en voie d'expérimentation.

Depuis la publication du décret n° 2016-151 du 11 février 2016 relatif aux conditions et modalités de mise en œuvre du télétravail dans la fonction publique et la magistrature, la DGFIP ( Direction Générale des Finances Publiques ) a donc travailler sur la mise en place de cette mesure pour ses agents.

 

Le télétravail : les points importants

 

Ce décret qui décrit le télétravail comme une forme d'organisation permettant aux agents d'effectuer les tâches professionnnels à domicile insiste sur trois points :

Le premier est que ces tâches peuvent être réalisées de manière régulière à domicile. Cela confirme donc que le télétravail ne sera pas quelque chose de ponctuel. Cependant, le décret met l'accent sur un plafond de trois jours par semaine.

Le second point est que ce dispositif ne sera pas imposé. Le volontariat sera donc de mise. Une demande écrite devra d'ailleurs être formulé par l'agent auprès de sa hiérarchie en indiquant les jours souhaités pour cette forme de travail.

Le dernier élément concerne la durée de l'option pour le télétravail qui sera limitée à un an renouvelable par décision expresse de la hiérarchie. Cependant, le décret ne précise pas si le nombre de renouvellement est limité.

 

Une expérimentation à la DGFIP

 

Le rapport d'activité 2016 publié par la DGFIP sur le site economie.gouv.fr nous en apprend un peu plus sur l'orientation donnée par la direction sur la question du télétravail au sein du Ministère.

Un processus d'expérimentation a été mis en place en novembre 2016 dans 11 directions et pour une durée de 6 mois. A ce jour, il est donc encore trop tôt pour avoir un bilan de cette opération.